Allocution du Cardinal Verdier

L'Ame populaire (Juillet 1931), journal du Sillon catholique de Paris, a publié le texte de l'allocution adressée par le cardinal Verdier, archevêque de Paris, le 14 mars 1931, à une délégation du Sillon catholique. Comme on le verra, l'archevéque de Paris, dans cette allocution, parle des origines mêmes du mouvement que créa, il y a plus de trente ans, Marc Sangnier, et auquel furent associée tant de nos amis.



Le « Sillon » est à l'origine du grand mouvement social contemporain.

Il a été le premier mouvement de cet esprit démocratique et chrétien qui se répand partout aujourd'hui.

Il est bon que « Sillonnistes catholiques », vous en conserviez la source. Je vous félicite d'être restés fidèles à l'Eglise et à votre esprit.

J'ai beaucoup aimé dans le « Sillon » naissant sa ferveur d'apostolat catholique et social parmi la masse populaire déchristianisée.

C'est en fait le Sillon qui a donné le (branle à toutes les initiatives de jeunes nées depuis.

Dans un grand nombre des œuvres de jeunesse d'aujourd'hui, je rencontre des sillonnistes parmi les initiateurs, les animateurs, les militants.

Tandis que je travaille à coordonner les œuvres autour de « l'Action catholique », conformément aux directives pontificales, votre tâche est de nous aider à réaliser cette belle œuvre, de répandre un esprit sagement démocratique et très chrétien.

Ne soyez pas trop modestes, ni trop timides, nous n'avons pas à cacher notre drapeau.

Quand on saura mieux que vous êtes à la fois les amis intelligents de nos masses ouvrières et de fidèles enfants de l'Eglise, on vous aimera encore davantage.

Votre Archevêque, qui a admiré la ferveur de vos débuts, votre idéal, la générosité et l'élan de votre obéissance, vous encourage et vous bénit. Il vous appelle avec tous les groupements catholiques de nos jeunes à l'apostolat social et chrétien, si souvent recommandé par notre grand Pape Pie XI.

SOURCE: La Démocratie, Année XIII, No. 1, août 1931


Comments